19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 07:24

Encore une fois, la Petite n'a pas tourné depuis longtemps. Il est hors de question de faire circuler une essence douteuse dans le système d'injection.

 

A l'ouverture de la trappe de remplissage, il y a comme une odeur de carburant moisi, pourri.

 

Lorsque je vous disais qu'à cette période de ma vie j'avais besoin de voir, toucher, sentir les choses...

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

C'est simple, il n'y a plus qu'à vidanger !

 

L'idéal serait de déposer le réservoir, le vider, le nettoyer puis le traiter contre la rouille. Il ne peut sortir que par le dessous de l'auto.

 

Le saviez-vous ?

 

La 924 est une Porsche à Moteur Avant (PMA pour les intimes). Pour assurer un bon équilibre (répartition des masses), elle est connue pour cela, les ingénieurs ont disposé la transmission (incluant la boîte de vitesses) à l'arrière.

 

C'est une bonne chose en soit, sauf que... Pour déposer le réservoir, il convient également de déposer la transmission complète au préalable ! Cette opération ne m'effraye pas plus que cela, j'y viendrai par la suite mais à ce stade, je n'ai pas envie de me lancer dans un tel chantier. 

 

Rappelons que je désire juste savoir si le moteur est capable de démarrer et pas démonter la moitié de la bagnole !

 

Je vais donc me contenter de vider puis rincer convenablement.

 

Je ne connais pas la quantité d'essence dans le réservoir alors plutôt que de faire le vide par dessous et en mettre partout, je vais aspirer par le haut.

 

Pour ce faire, dépose de la moquette du coffre...

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Si vous me permettez une énième digression, lorsque je bricole, c'est sans pression. Il peut m'arriver de passer à autre chose. J'ai toujours au moins un objectif mais rien ne m'empêche, par exemple et cela arrive souvent, de discuter pendant des heures avec les membres de l'association, quitte à revenir une autre fois pour terminer. 

 

En retirant la moquette, donc, je suis tombé sur l'étiquette d'identification et des options de la Petite. 

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Le code couleur est L041, noir "schwarz" (entre guillemets car ça signifie noir en allemand). Cela veut dire que la Petite a toujours sa couleur d'origine. Si elle est Matching Number (numéros châssis, moteur et boîte d'origine), je ne le sais pas encore, elle conservera donc cette livrée lorsque l'on en viendra à l'esthétique.

 

C73 : un code pays qui m'intrigue car je ne trouve aucune référence que ce soit sur l'ancien système Porsche (avant l'Europe) ou celui d'après. Cela ne semble pas être la France (???)

261 : Rétroviseur passager électrique pliable

398 : Rétroviseur conducteur électrique pliable

425 : Essuie-glace arrière

533 : Système d'alarme (je n'ai pas la clé)

651 : Vitres électriques

 

Pas mal dotée pour l'époque, n'est-ce pas ?

 

Bref, retour sur le sujet de départ, dépose de l'isolant phonique du coffre.

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

C'est un peu sale mais pas de mauvaises surprises et surtout pas de rouille !

 

Je dégage l'accès de la jauge à carburant.

 

 

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Je dépose pour obtenir mon ouverture par le haut, toujours cette vieille odeur dégueux... Beurk !

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Cet élément me paraît en plutôt bon état. On verra plus tard s'il fonctionne encore, ou pas...

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

J'utilise un montage à deux balles (bah si, c'est à peu près le prix de cette pompe à main frais de port inclus).

 

Puis, tel un Shadock, j'ai pompé, pompé, pompé, ...

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Un peu plus de 10 litres ont été extraits. C'est une bonne chose, un réservoir à sec ou presque peut rouiller très rapidement.

 

Dans le fond, il y avait quelques saletés mais rien de bien méchant.

Porsche 924 : Le réservoir à carburant

Voilà pour aujourd'hui, la prochaine fois, on termine la vidange par le dessous, déposes et tests des pompes à essence et rinçage.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Fraco 19/04/2020 11:14

Wow! Ca bosse dur sur ta petite! J'y connais rien en mécanique, du coup j'apprends avec toi, et tes photos et explications, c'est du bonheur! Ça me rappelle les émissions TV que je matte de temps en temps où des mécanos retapent des voitures de collection! Dis, je me demandais si tu étais sur les réseaux, sur FB, je peux sûrement te ramener du monde, dont pas mal d'anciens de la ligue. Si tu veux bénéficier de mon réseau pas dégueu, je te fais ta pub' pour ce blog!

Dim 19/04/2020 12:03

Si tu n'y connais rien en mécanique et que tu peux suivre, c'est que je parviens, tant bien que mal à transmettre les étapes d'apprentissages par lesquelles j'ai dû passer. Ca fait plaisir :-)

Je regarde également ces émissions, elles m'ont sans aucun doute influencées.

Je ne suis plus sur FB depuis au moins deux ans. Le seul réseau social sur lequel je traine encore un peu c'est Twitter (lien en haut à droite du blog). Sent toi libre de partager, cela redonnera un peu de vie sur ce poussiéreux blog et puis... on se sentira moins seuls :-p. Je vais essayer de m’astreindre à rédiger un billet par jour. Cela permettra de rejoindre le moment où j'ai stoppé les travaux en raison du confinement. Suspense, jusqu'où ai-je bien pu aller ? :-)

Merci pour ton retour et... à demain ;-)

Suivre et contacter The Racing Line

rss twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

overblog Paddock TVFFSCA Simuracing   SimRacing League