18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 06:04

La dernière intervention électrique n'était pas concluante, c'est le moins que l'on puisse dire, elle m'a coûté une batterie.

 

Je suis vraiment intrigué par le montage "sauvage" repéré la fois précédente. 

Porsche 924 : Electricité et injection

La couleur des fils ne me trompe pas bien longtemps. Il s'agit d'un déport, pour la pose d'un fusible plus moderne, du circuit d'alimentation des pompes à essence. La Petite a dû en griller un paquet avant de se résoudre à une telle bidouille...

 

Un petit coup de bombe à contact et j'en profite pour remplacer tous les fusibles. Ces derniers ont la réputation de mal tenir dans le temps.

Porsche 924 : Electricité et injection
Porsche 924 : Electricité et injection

Je réalise ensuite plusieurs vérifications, je ne vais rien trouver d'anormal. D'ailleurs, je ne suis pas parvenu à reproduire le coup du warning qui fait tout griller... Une bizarrerie, la première d'une, sans doute, longue série.

 

Erratum : J'ai omis, lors de la première rédaction de ce billet, de mentionner l'essai du démarreur.

 

Je laisse là l'aspect électrique, après tout, ce ne sont pas les accessoires qui feront démarrer la Petite.

 

Bien que conçue au début des années 70, la Porsche 924 n'a pas de carburateur. Elle a été  dotée, dès le début, d'un système d'injection. Le K-Jetronic Bosch est le même, à très peu de choses près, que celui qui équipe les Golf GTI de première génération. Il s'agit d'une injection mécanique, il n'y a donc pas de commande électronique. Elle "crache" en continu, d'où le K (Kontinuierlich en teuton si je ne m'abuse), ce sont les soupapes qui gèrent l'entrée du mélange dans les chambres de combustion.

Porsche 924 : Electricité et injection

Le système est "relativement" simple et fiable mais a également la réputation de mal supporter les arrêts prolongés. Alors comme la Petite est endormie depuis plus de 10 ans....

 

Bref, s'il y a un élément mécanique que je désire vérifier depuis longtemps, c'est la mobilité de ce que l'on appelle le plateau-sonde du K-Jet.

 

C'est ce fameux plateau qui, à l'aide des appels d'air du moteur, gère l'envoi ou la coupure des injecteurs.

 

Pour ce faire, dépose des grosses durites d'air.

 

Je retrouve le circuit pas tout à fait fermé et puis... il y a pas mal de saloperies là-dedans !

Porsche 924 : Electricité et injection

Voulez-vous savoir comment est le plateau-sonde ?

 

Je ne sais pas s'il fonctionne correctement mais, ce qui est certain, c'est qu'il est suffisamment confortable pour héberger un rongeur ! Une auto ça pollue mais c'est également capable d'être très écolo !

Porsche 924 : Electricité et injection

Note pour moi-même, c'était une bonne idée de ne pas tenter un démarrage à l'arrache...

 

Nettoyage grossier des durites et du plateau-sonde.

Porsche 924 : Electricité et injection
Porsche 924 : Electricité et injection

Et la mobilité alors ?

 

Un peu collé à la première levée, ensuite, il devient tout à fait mobile. Cela veut dire que le petit piston qui permet le coulissement n'est pas grippé. C'est un bon, un très bon point !

Porsche 924 : Electricité et injection

La prochaine fois on s'attaque à l'amont du circuit, le réservoir à carburant.

 

A suivre....

Partager cet article

Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 06:34

Les précédentes étapes se sont étalées, en réalité, sur plusieurs mois. J'ai mis à profit, les longues semaines d'attente en me documentant, étudiant et préparant les premières interventions.

 

Outre l'indispensable achat de la Documentation Atelier, j'ai fait imprimer ce que l'on appelle le PET. En allemand " Porsche Ersatz Teile ", c'est le catalogue référencé, fourni gratuitement par le constructeur, de toutes les pièces pour un véhicule donné.

 

Ce PET est devenu ma bible, mon livre de chevet, d'autant plus qu'il donne de bons indices sur le montage des différents éléments.

Porsche 924 : Les fondamentaux

De plus je me suis rapproché d'un Centre Porsche officiel. Il est devenu mon fournisseur attitré et me permet de demander des re-fabrications lorsque les pièces ne sont plus disponibles.

 

Cette auto de 35 ans est trop ancienne pour que les stocks soient correctement remplis et trop récente pour qu'ils soient réapprovisionnés... Ce qui veut dire qu'il va falloir rivaliser d'ingéniosité dans le futur.

 

J'ai maintenant tout ce qu'il faut et pourtant, je dois le reconnaître, je suis un peu étourdi devant la tâche à accomplir... Et puis, je n'ai jamais fait ça ! Alors je tourne autour, je tente d'apprivoiser la Petite.

 

C'est loin d'être la priorité, ma première intervention sera le remplacement des vérins du capot. Je pense que je vais passer un moment là-dessous et j'en ai marre de me le prendre sur la tronche à chaque fois.

Porsche 924 : Les fondamentaux

Bref, je vais passer plusieurs fois à l'atelier sans vraiment réaliser quelque chose de productif.

 

Ce que je veux dans un premier temps, c'est voir si le moteur est capable de démarrer. Cela fait 12 ans qu'il n'a pas tourné, peut-être un grave problème, je n'en sais rien pour tout dire....

 

Le but est de ne pas trop s'éparpiller pour ne pas créer de sur-pannes. Je décide de me concentrer sur les fondamentaux pour commencer. De quoi un moteur a-t-il besoin pour démarrer ? De la lubrification pour éviter que les pièces en contact s'abiment, de l'électricité et de l'essence. 

 

Vérification du niveau d'huile, le carter est presque à sec. Il suffit juste de refaire l'appoint dans un premier temps.

 

Branchement d'une batterie neuve. Rien n'explose, c'est déjà un bon point ! J'essaye d'activer quelques éléments, la Petite se réveille doucement de sa longue, très longue léthargie. Quelques trucs ne fonctionnent pas, je veux pourtant essayer une chose depuis si longtemps...

 

Est-elle capable d'ouvrir les yeux sur son nouveau monde ?  

Porsche 924 : Les fondamentaux

Petit clin d’œil, si je puis dire, à mon ami Fraco !

 

Alors j'appuie un peu partout jusqu'au moment où je teste les feux de détresse. Et là... c'est le drame ! La batterie se décharge instantanément !

 

Voilà un premier problème, un court circuit vient de se produire. Si je me demandais encore par quoi allais-je commencer... ce sera l'électricité.

 

Inspection de la boîte à fusible. Remarque au passage, y accéder, c'est sous le tableau de bord, est une véritable punition !

 

Les fusibles sont bons, le câblage pas trop laid à part quelques fils baladeurs...

Porsche 924 : Les fondamentaux

Et puis un curieux montage qui se promène derrière.... 

Porsche 924 : Les fondamentaux

On peut aisément conclure que le faisceau électrique a été bidouillé.

 

Ce sera tout pour cette fois, je reviendrai avec une autre batterie neuve, les schémas électriques qui vont bien et un multimètre !

 

A suivre...  

Partager cet article

Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 06:39

J'ai parfois des appréhensions avant de commencer une opération mécanique mais cela ne me fait pas peur. Par contre, je ne suis absolument pas à l'aise avec le transport de véhicule. 

 

Pour ce faire, donc, je vais bénéficier de l'aimable participation de mon beau-frère, qu'il en soit encore remercié ici-même.

 

Pour ma part, je me charge de la logistique, la synchronisation des différents acteurs, la location d'un petit camion plateau, ...

 

Samedi, nous allons chercher le camion...

Porsche 924 : En route pour Paris !

... Et par un beau dimanche on monte et sangle soigneusement la Petite. 

Porsche 924 : En route pour Paris !

Voyage dans la bonne humeur. Dédicace personnelle : "Il y a un mec en Porsche qui nous colle au c.l depuis le départ ! Pourquoi ne double t-il pas ?"

 

 

Porsche 924 : En route pour Paris !

Anecdote, lors d'un arrêt, une personne se gare à côté de nous et semble vouloir engager la conversation. Il lâche un "J'espère que vous allez la sauver" puis parle de la technique de ce modèle qu'il semble particulièrement bien connaître. Pour sûr que l'on va la sauver, la moindre vis n'échappera pas à ma vigilance !

 

Pas d'images de la descente au troisième sous-sol de son nouvel abri, nous étions trop concentrés sur ce que nous faisions...

 

La voilà bien arrivée auprès de ses nouvelles copines, place 188, sa nouvelle adresse.

Porsche 924 : En route pour Paris !

Et elle est en bonne compagnie, à sa gauche un beau break Oldsmobile et à sa droite une magnifique et rare 911.

 

J'espère que leurs propriétaires respectifs ne m'en voudront pas, dans les parages on peut voir...

 

Une mythique Caddy

Porsche 924 : En route pour Paris !

Deux rares Lincoln

Porsche 924 : En route pour Paris !
Porsche 924 : En route pour Paris !

Une Mustang

Porsche 924 : En route pour Paris !

Deux étages en sous-sol pleins d'environ 60 à 70 véhicules. Il y a de tout, des américaines, des françaises, des anglaises, des italiennes, des allemandes, des japonaises, ... Des autos populaires, d'autres plus rares voire uniques. Une vraie caverne d'Ali Baba au cœur de Paris !

 

La Petite sera bien ici ! Il me reste, maintenant, à me retrousser les manches, les travaux vont pouvoir vraiment commencer !

Partager cet article

Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 05:38

Ayant enfin trouvé un moyen d'héberger la Petite, il est temps de la préparer pour le voyage.

 

Je voudrais juste pouvoir la pousser. Pour cela, il convient de s'occuper des pneumatiques et des freins, ces derniers étant bloqués à l'arrière.

 

Dépose des roues...

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

C'est l'occasion d'apprécier au plus près l'état des trains roulants. Ce n'est pas très beau mais après une aussi longue léthargie, quelque peu exposée aux éléments, cela aurait pu être pire.

 

Solution de facilité pour les pneus, un petit passage à la casse automobile du coin et le problème est réglé. Bon, ce n'est pas tout à fait la bonne taille mais ce n'est pas grave, ce qui compte, c'est que cela tienne gonflé au moins le temps du voyage.

 

Une petite remarque concernant la couleur des jantes. Un ancien propriétaire a sans doute voulu lui donner un look "K2000", c'est bien fait mais bien évidemment, à terme,  le gris métal clair d'origine sera réappliqué.

Porsche 924 : Préparation au départ

Retour sur ses roues, elle a déjà plus fière allure qu'avachie sur les vieilles gommes hors d'usage.

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

En ce qui concerne le déblocage des freins, c'est très simple. Un bon coup de barre à mine sur les tambours et les mâchoires finissent par se décoller.

 

La voilà, fin prête ! Première sortie de l'abri !

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

Hors de question qu'elle rejoigne Paris dans cet état. Un nettoyage, même grossier, s'impose !

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

N'est-elle pas un peu plus engageante ainsi ?

 

Belle de loin, loin d'être belle comme l'on dit mais cela m'a réjouit de la voir ainsi.

 

Ce ne sera pas par ses propres moyens certes, la prochaine fois elle fera ses premiers kilomètres depuis un sacré bout de temps.

 

A suivre....

Partager cet article

Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 07:00

Je n'ai toujours pas de voiture à ce moment et la Petite est à 150 km de chez moi. Pas grave, j'y vais en train, ce n'est pas cela qui va m'arrêter !

 

Cela ne changera pas ma décision, cependant une petite inspection s'impose. 

 

Ce n'est pas très beau sous le capot, quelques durites sont débranchées mais le moteur me semble complet.

 

D'abord, premier point positif, le moteur n'est pas bloqué, j'ai pu le faire tourner à la main, pas de bruits suspects. Pas "tourner" au démarreur hein ! Depuis le temps qu'elle dort, il est hors de question de tenter un quelconque démarrage les yeux fermés.

 

La carrosserie, sous la verdure, ne paraît pas trop mal, quelque "pocs", et l'aile avant gauche froissée, rien de bien méchant.

 

Les dessous me paraissent bien conservés hormis les trains roulants qui sont bien piqués par la rouille.

 

Les pneus sont tous plats et craquelés, les freins bloqués.

Porsche 924 : Inspection et première difficulté !
Porsche 924 : Inspection et première difficulté !

L'intérieur est quant à lui plutôt propre. Les deux sièges avants sont malgré tout décousus. Le tableau de bord est fissuré sur le dessus, la maladie de la plupart des Porsche de cette époque.

Porsche 924 : Inspection et première difficulté !
Porsche 924 : Inspection et première difficulté !
Porsche 924 : Inspection et première difficulté !

J'ai voulu, à un moment, la redémarrer sur place puis je me suis ravisé. Il est préférable de réaliser ces opérations dans un endroit dédié, avec les bons outils.

 

C'est alors que survient le premier problème, il n'est pas mécanique mais il est de taille !

 

J'habite dans le centre ville de la banlieue parisienne et je n'ai pas de garage. Au mieux, à proximité, je ne peux que trouver un box hors de prix mais je ne pourrai pas y bricoler...

 

S'en suivra l'envoi de multiples bouteilles à la mer, de contacts d'associations pour enfin tomber sur la perle rare* (ce n'est rien de le dire). J'ai sans doute trouvé là le seul endroit de ce genre pas trop loin de mon lieu de résidence, avec un pont élévateur et tout ce qu'il faut pour mener à bien mes travaux.

 

Pour tout dire, cette étape fut compliquée et stressante, elle a duré plusieurs mois. Il fallait évacuer la Petite, oui mais... où la mettre ? 

 

Bref, me voilà rassuré quant à l'avenir de l''aventure qui va pouvoir vraiment commencer !

 

La prochaine fois, on fait en sorte qu'elle puisse être transportée.

 

A suivre...

 

* : Je ne nommerai pas cette association dont je suis maintenant membre. Elle est au cœur de Paris (la ville sans aucun doute la plus autophobe de France) et tient à rester discrète.

Partager cet article

Repost0
13 avril 2020 1 13 /04 /avril /2020 07:52

Particulièrement passionné par l'automobile et adorant conduire, mes plus anciens lecteurs savent que je n'ai plus de voiture depuis une dizaine d'années. Je n'ai cependant jamais ressenti le moindre manque pendant cette période, allez savoir pourquoi...

Porsche 924 : Un rêve de 30 ans !

Laissez-moi maintenant raconter une petite histoire. Celle d'une rencontre fortuite qui changera les destins croisés d'un homme et d'une machine.

 

Lorsque j'étais adolescent, sans doute à la recherche d'une image paternelle perdue, je passais la plupart de mon temps avec mon oncle. Un homme modeste, simple, discret et doué d'un savoir-faire manuel certain. Il retapait de vieilles guimbardes hors d'usage, dans le but de les remettre sur la route (R4, R5, ...). Il avait des limites mécaniques qu'il ne franchissait jamais mais il m'a patiemment appris foultitude de choses avec lui.

 

Il était au moins aussi passionné que moi... On se disait toujours naïvement : "un jour on aura une Mercedes et une Porsche !". Lui comme moi n'en avions pas les moyens, c'était un rêve...

 

Puis les aléas de la vie ont fait que nous ne nous sommes plus vus pendant de longues années. Le rêve s'est pour moi évaporé avec les années...

 

Il y a quelques mois, j'apprends que mon oncle est malheureusement décédé des suites d'une longue maladie. Voulant lui rendre un dernier hommage, je vais donc chez lui.

 

Que vois-je alors ? Une Mercedes et une Porsche ! Sa légendaire discrétion, je ne le savais pas, il avait fini par réaliser notre rêve d'il y a 30 ans...

Porsche 924 : Un rêve de 30 ans !

Cela n'a fait aucun doute pour moi à ce moment-là, je me devais de les récupérer, sans conditions, pour lui, pour notre rêve de jadis.

 


Voilà comment je me suis retrouvé avec deux voitures d'un seul coup !

Partager cet article

Repost0
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 08:20

Entrons dans le vif du sujet, je vous présente l'objet du délit, une Porsche 924 2.0 litres atmosphérique de 1985.

 

La voilà telle que je l'ai vue pour la première fois. Elle attendait là, sagement depuis 12 ans sans bouger sous son abris de fortune, que quelqu'un daigne s'en occuper.

Porsche 924 : Le début d'un long projet...

Ce modèle a été, et l'est encore parfois, très décrié. Elle fut affublée d'un sobriquet négatif : "la Porsche du pauvre". Certains enfoncent le clou en affirmant haut et fort qu'il ne s'agit pas d'une vraie Porsche !

Porsche 924 : Le début d'un long projet...

Je n'étais pas particulièrement fan de cette voiture, pour tout dire. J'ai cependant appris à la connaître, son histoire, ses particularités, ses forces et faiblesses, ...

 

Nous en reparlerons dans un prochain billet. En réalité, je ne l'ai pas choisie, c'est elle qui m'a trouvé.

Porsche 924 : Le début d'un long projet...

Pas très engageant, n'est-ce pas ?

 

Je ne sais pas pourquoi elle est à l'arrêt depuis une dizaine d'années.

 

Une remise en état coûtera temps et argent. J'ai pourtant déjà pris ma décision à ce stade : je vais m'en occuper de cette Petite !

 

Il y aura beaucoup de défis à relever et ceux-ci ne seront pas que mécaniques.

 

A bientôt pour la suite...

Partager cet article

Repost0
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 15:25
Une aussi longue absence...

En voilà un blog bien poussiéreux !

 

Il me faut le reconnaître, cette triste période de confinement permet de dégager du temps. Un à côté positif !

 

Pourquoi une aussi longue absence ? Je pense l'avoir déjà exprimé, même si je prenais beaucoup de plaisir à partager, le blog finissait par empiéter un peu trop sur ma vie.

 

L'arrêt fut un mal pour un bien, j'ai pu me recentrer sur ce que je jugeais comme important. A évoluer à ce point dans le virtuel, on en oublie parfois le réel.  

 

Si je reprends le clavier maintenant, pour une série de billets à venir, c'est afin d'évoquer quelque chose de spécial, de différent.

 

A cette période de mon existence, j'ai eu besoin. de réalité, de voir, sentir, toucher la passion automobile d'un peu plus près.

 

Autant le dire tout de suite, cela ne parlera pas de SimRacing !

 

Je n'ai que peu de connaissance et de savoir-faire dans ce domaine et pourtant... J'ai décidé de me lancer, tout seul, comme un grand, dans la restauration d'une modeste GT tout à fait réelle.

 

A bientôt donc et... portez-vous bien

Partager cet article

Repost0

Suivre et contacter The Racing Line

rss twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

overblog Paddock TVFFSCA Simuracing   SimRacing League