29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 12:05

Il y a quelques semaines, Speedwayland, un discret constructeur français d'ensembles volants et pédaliers, lançait sa nouvelle gamme de produit. J'avoue avoir été séduit par ces périphériques, ils m'ont donné envie de revoir mon approche par rapport à cette ô combien importante interface pour le SimRacing. Retour sur une démarche différente...

 

speedwayland_website.png

 

 

J'utilise des volants pour le SimRacing depuis 1999. J'ai essayé quasiment toutes les marques des plus grands fabriquants : Saitek, Microsoft, Guillemot, Thrustmaster, Logitech, ... et au final ? Il ne reste rien, le plus solide (Logictech G25 pour ne pas le nommer) a duré un an et demi avant que ne soit changé le pédalier. Et le moins resistant me direz-vous ? Seulement un mois avant que ne lâche une pièce en plastique de fixation. Autant vous dire que le budget cumulé nécessaire à la passion est relativement colossal d'autant que les prix ont explosé ces dernières années. Il m'a fallu, parfois, stopper la pratique par manque de crédits...

 

Le retour de Speedwayland sur le devant de la scène du SimRacing, avec de nouveaux produits, m'a fait penser que je devais revoir ma façon de consommer, je me suis laissé tenter par un ensemble haut de gamme SP2-C dont la commande vient d'être lancée. 

 

speedway_volant.jpg speedway_pedalier.jpg

 

Pourquoi ce choix de constructeur ?

 

Il s'agit d'une entreprise française basée dans la région de Toulouse qui cumule depuis 15 ans de l'expérience dans la fabrication exclusive de ces périphériques pour le SimRacing. Speedwayland développe une approche très différente de ce qui se fait sur le marché de la grosse production. Le matériel est basé sur le monde de la course automobile réelle et est spécialement étudié pour durer dans le temps. Tout métal, les produits sont réalisés avec passion et qualité. Les pièces d'usures (potentiomètres et ressorts) sont quant à elles facilement interchangeables et pour un budget plus que raisonnable. 

 

Speedwayland amène, de plus, un système de financement tout à fait novateur pour accéder à la gamme et suivre les évolutions si on le désire.

 

Pourquoi avoir choisi ce modèle SP2-C ?

 

C'est le meilleur compromis, à mon sens, pour le SimRacer confirmé que je suis. Un volant de grand diamètre et un pédalier trois axes réglables de dernière génération. Tout ce qu'il me faut pour rapidement reprendre mes marques.

 

Lorsque l'on aborde la gamme Speedway, une question reste souvent centrale pour le SimRacer : et le Force Feed Back ?

 

Il n'y en a pas ! C'est un choix délibéré de Speedwayland pour le moment face au coût que nécessiterait un tel équipement pour rester au même niveau de qualité. Cette technologie, introduite par Microsoft il y a quelques années, est en réalité un artifice immersif qui n'aide en rien, la plupart du temps, au pilotage. Tous les pilotes réels vous le diront, une voiture de course se conduit avec le retour de sensations que l'on a dans les fesses ! J'extrapole en disant que ce n'est pas avec celles du volant ! Lorsque je pratiquais Grand Prix Legends, je n'ai jamais activé cette fonction "parasite" et depuis, sur les autres titres, je suis tellement perturbé que, dans le meilleur des cas, je réduis au maximum la puissance lorsque je ne désactive pas totalement. J'ai toujours été las, de plus, de devoir passer des heures et des heures à configurer cette partie qui se décalibre régulièrement avec l'âge du volant. Pour prendre la piste, j'aime les choses simples, pas de logiciels supplémentaires que le contrôleur Windows. Je positionne le volant, je branche et je prends la piste virtuelle. Voulez-vous un secret de SimRacing issu de mon expérience personnelle ? On est, souvent pour ne pas dire toujours, plus rapide sans Force Feed Back !

 

Au fil des semaines, je vais vous raconter l'histoire de mon accès à cette nouvelle marque par une série de billets : la réception des produits, l'installation, le test, mes sensations, etc.

 

A suivre donc...

 

Lien :

> Le site officiel Speedwayland

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dim 08/05/2012 15:08


Merci ;)

R4E 08/05/2012 00:54


Merci à toi, je te renvoie le compliment.

Dim 05/05/2012 16:58


@R4E: Merci pour ton commentaire Rookie 4 Ever


 


Le débat réalisme ou pas ne date pas d'hier, il est né avec Grand Prix Legends, il y a une éternité maintenant pour le SimRacing. Cela va bien au delà du retour de force, du reste. Ce qui compte
in fine, et en dehors de l'aspect performance pure, c'est de prendre du plaisir dans la pratique. En tout état de cause, il n'y a pas de solution miracle, plus immersive, plus réaliste qu'une
autre car le ressenti est différent d'un individu à l'autre.


 


Très bon site, que je connais depuis longtemps, au passage. GPL est toujours là ! A ce sujet, si je trouve un peu de temps, je vais prendre contact avec toi.

R4E 05/05/2012 03:46


J'irai (pour une fois) dans le sens du vent. Conduire sans retour de force me semblerait aussi frustrant que de conduire sans le son et pourtant je roule essentiellement avec GPL où le retour
n'est pas très élaboré. Basique mais procurant l'essentiel, le plaisir du pilotage.


Plus encore que le ressenti de la voiture d'ailleurs c'est le ressenti de la piste qui me semble particulièrement important : comment se passer de la petite vibration en tutoyant un vibreur ?


La question est juste de savoir ce qu'on place en premier : performance pure ou plaisir au volant ? Certains des meilleurs sur GPL roulent sans retour de force ou en vue poursuite. D'autres avec
une manette et certains font même des chronos étonnants au clavier.


Chacun s'amuse comme il veut, mais on parle de simu ou simplement de jeu vidéo ?


Pour ma part j'ai un temps joué aux palettes mais je n'ai jamais ressenti autant cette fameuse immersion que depuis que je joue avec un levier de vitesse, trois pédales et l'obligation de servir
correctement de celle de gauche. Mes chronos en ont souffert pendant un moment avant de revenir au niveau précédent et même de progresser et maintenant je ne pourrais plus revenir en arrière.


Alors, se passer du retour de force, non merci, vraiment !

Dim 30/04/2012 13:30


Beaucoup de commentaires sur le point central dont je parle dans le billets. Je m'attendais, évidemment à cela .


 


@Mickael Forestier: merci, je n'ai pas vraiment prévu de faire des vidéos en action, je n'ai pas vraiment le matos pour ça, mais pourquoi pas ? C'est un bon moyen pour voir ce que cela donne en
tout cas. Il est possible, à mon avis, que des features (type SLI comme tu dis et autres pourquoi pas) fassent leurs apparitions. Tout est conçu et fabriqué sur place donc...


 


@Fraco: Tu fais bien de parler de ce débat présent sur la simulation aéro. On ne parle quasiment plus de cela pour la simu auto car la plupart des produits intégrent la technologie du retour de
force (avec plus ou de de réussite, du reste). Sans parler directement d'incohérence, le problème vient du fait que l'on tente de simuler tout et n'importe quoi par le volant et qu'au final cela
ne veut plus vraiment dire grand chose, à mon sens. Pour avoir discuté avec quelqu'un qui connaît bien la Porsche Cup, le retour dans le volant n'est pas si brutal que ce que l'on pourrait
croire, ce n'est pas là que tout se passe mais je l'ai déjà évoqué.


 


@Pascal: c'est intéressant cette perception. Est-ce parce que ce n'était pas ton volant que tu as eu cette sensation ou simplement le manque de FFB ? Il suffit parfois de changer le volant ou la
configuration pour tout changer. Deux configurations identiques (matériel, PC et logiciel) ne donnent parfois pas le même résultat en terme de FFB...


 


@jacky ratzenberger: moi ce que je ne comprends pas, c'est comment l'on peut ressentir le sous-virage et le survirage avec un FFB. C'est une histoire de ressenti que l'on a, chacun de nous, mais
je n'ai jamais senti ça dans une simu auto ou un mod. Le sous-virage et le survirage se gèrent, pour moi, à l'oeil. Le paradoxe avec le FFB, s'il y a un mouvement associé c'est qu'il est plus
difficile de rattraper que lorsque nous le faisons naturellement. 


 


@Kjel: Hé ! Hé ! Je n'en attendais pas moins de toi. L'avantage de ce volant, justement, c'est qu'il n'est pas en plastique. Du vrai métal, du vrai cuir alors même s'il n'oscille par tout seul,
je pense que l'on peut prendre du plaisir avec. En piste, on se bat contre les autres et aussi et surtout contre soi-même, l'ennui n'existe pas


 


@Xib: Même point de vue et c'est assez rare pour le noter du'une pierre blanche


 


J'ai été pour ma part très intéressé par un document rédigé cet été par Leo Bodnar un spécialiste du FFB qui en faisait une critique, je le crois, objective et qui relativise l'intérêt crucial de
cette technologie dans notre pratique du SimRacing. 


 


M'enfin, réalisme ou pas c'est relatif, une hsitoire de perception. Il y a un grand nombre de SimRacers qui pratiquent avec la vue capot ou poursuite et parfois avec de bons résultats.


 


Je déclare les vieux débats réouverts

Xib 30/04/2012 11:01


Dim,


 


Même constant que toi. Avec modestement moins d'expérience. J'aime aussi les choses simples. J'ai fait des incursions dans le monde du retour de force et je n'ais jamais pu dompter cet ajout que
je qualifie de : "parasite". 


N'oublions pas que la simulation n'est que l'impression du réel et que nous avons tous notre approche et nos sentations. La suppression des "vibrations", en ce qui me concerne, me fait me
concentrer sur l'essentiel: la conduite.


Le matériel de cette marque est alléchant ! En revanche il vont avoir du mal à tenir s'il ne font que ça. Le marché est quand même étroit. A suivre...


 


Xib                             

Kjeldorius 30/04/2012 10:55


Mouahahahaha Dim, quelle révélation et quelle déception
Mon mentor qui joue petit bras... pas assez musclé ? On veut se la jouer façon Aliens sans retour de force ?

Bon, c'est un débat très ancien tout comme les vitesses avec palettes au volant ou passage manuelle avec la boîte ou encore le fameux embrayage auto ou manu.

Perso, je ne mets jamais le FFB à fond mais il faut que mon volant possède une force, un poids et un retour d'information. Je ne suis pas fana des vibrations mais il faut un minimum de sensation
car c'est du simracing et on ne peut compter sur rien d'autre sauf un buttkicker ou un siège type Frex...

Je joue pour le plaisir et franchement Dim, je ne sais pas comment tu fais car avoir un bout de plastoque entre les mains qui ne vit pas et pour peu que la course soit chiante... ouch, c'est le
suicide assuré

Ah que ne faut-il pas faire pour la gagne et rester au sommet.
Sinon, j'aime bien le pédalier mais le volant, j'accroche moins.

jacky ratzenberger 30/04/2012 10:09


Piloter sans FF, à la limite pourquoi pas, comme tu le dis les pilotes réels conduisent avec les fesses. Sauf qu'en simu, globalement il n'existe pas d'effet de lacet même sauf sur des très gros
simu professionnels. Comment tu fais alors pour ressentir le sous virage, et le survirage en pilotant avec les fesses en simracing ?


Le FF n'est pas parfait, et est donc une alternative utile à mon sens, en attendant de pouvoir vraiment piloter aux fesses.

Caterkiller 29/04/2012 22:23


Je sais pas comment tu fais Dim. Pour moi, le FFB est juste indispensable. J'ai commencé comme toi avec un volant sans FFB (un Trust à l'époeque), le volant était très précis mais le pédalier une
vraie calamité.


Mais lorsque j'ai eu pour la première fois un Microsoft Force Feedback dans les mains, impossible de revenir en arrière !

Pascal 29/04/2012 20:59


J'ouibliais, quand même, bel achat, Dim

Pascal 29/04/2012 20:58


Pareil, je ne pourrais jamais me passer du FF, surtout que je suis déficient auditif.


Une fois, en LAN, j'avais conduit sur un volant avec un FF quasi-inexistant, c'était inconduisible pour moi...

Fraco 29/04/2012 16:45


Sur la question du FF, impossible d'être d'accord avec toi! Bon, la différence entre toi et moi, c'est que tu es un compétiteur chevronné et que si tu dis que le FF est une donnée parasite, je ne
m'aventurerais pas à te contredire. Mais piloter en simu sans FF, c'est comme une pinup sans nichons, des frites sans ketchup ou une glace sans vanille: ça ne se peut pas. Le FF contribue à
l'immersion et remplace avantageusement les G justement! Et je trouve la qualité de ces retours de force fabuleux sur rFactor2, Netkar Pro ou même sur CARS, qui devient bien sympa de ce côté-là.


Et désolé, mais objectivement, quand je suis au volant de ma vraie voiture, ce retour de force est bel et bien présent, on peut le comparer au simulé sans aucun souçi. Pourquoi se passer de ce
rendu?


Le truc marrant, c'est que le débat existe aussi en simu aéro avec les joysticks. Les gros joysticks hardcore sont sans FF mais plus orienté simu de jets ou de gros porteurs (donc du tout
électronique à bord) alors que les fans de vol en petits coucous monomoteur ne jurent que par les joy FF pour mieux ressentir les commandes (mécaniques et à câbles dans le réel)...comme quoi.


Mais tu m'enlèveras pas de l'idée que si on te fout derrière le volant d'une Porsche d'endu' (comme tu dois les affectionner), je cause d'une vraie, doit y avoir une sacrée force dans le volant,
et qu'un pilote réel est forcé de piloter avec ces ressentis.


 

Mickael Forestier 29/04/2012 15:15


Super billet Dimitri,


 


j'ai hâte de voir des vidéos de ces produits en action, pour aller au bout de ma réflexion quand aux volants,  je dirais qu'il manque cependant un indicateur du style SLI , en tous cas des
diodes , là pour moi ce serais un vrai plus ;)

Suivre et contacter The Racing Line

rss twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

overblog Paddock TVFFSCA Simuracing   SimRacing League