5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 05:21
Retour sur un événement endurance / relais que seul le SimRacing peut offrir.

Posons les conditions : 4 heures de courses non-stop, rFactor avec le Mod Ferrari F430 sur le circuit de Sebring, 2 relais obligatoires, chaque équipe court en portant les couleurs d'une association, réglage fixe pour tout le monde.

Comme je le disais dans un précédent article sur l'événement, les qualifications étaient de très haut niveau. A noter la présence de plusieurs équipages polonais pour l'occasion (ne me demandez pas d'épeler leurs noms). Notre équipage s'alignera sur la grille à la 10ème position, et c'est Yves qui partira le premier.

Pour dire la vérité, j'ai déjà écrit le commentaire de ma (notre) course sur le forum de notre association (FFSCA). Dans un élan de non-courage, je vais simplement copier le texte ici :

"Nous arrivons avec une stratégie non définie, nous n'avons pas eu le temps de connaître l'usure des pneus, ni même la consommation lors de nos entraînements respectifs. Nous savons juste que nous allons tenter de ne pas faire plus de 2 relais (minimum prévu par le règlement).

Départ en dixième position, TS est primordial pour les courses en relais, Yves se plaint, dès le premier virage, d'un très mauvais Frame Rate : "J'ai 3 FPS dans les virages, c'est pénible !". Après plusieurs tours (je ne pourrais pas dire combien), piste plus claire, Yves, le pauvre, continue à avoir des soucis majeurs.. L'écart se creuse avec l'avant-dernier, je vois Yves en peine au fil des tours, ce run ne semble pas une partie de plaisir. J'hésite, j'hésite, il lui reste encore pas mal de carburant, puis finis par lui lâcher un : "Tu veux stopper?". Il ne se fait pas prier, "oui", et demande immédiatement l'arrêt au stand.

Je prends donc un peu précocement mon run, bon dernier, avec presque un tour de retard sur tout le monde. Ayant le plein, objectif : remonter le plus possible sur un maximum de tours. La remontée sera difficile surtout au début mais avec un minimum d'erreurs et celles de nos concurrents arrivant, ça avance. 26, 25, 24, 23, etc. Avec 2 litres de carburant dans le réservoir, le temps est venu de relayer, nous pointons alors en 15ème position. Nous avons gagné 11 places, la remontée se passe très bien, donc. Chose étonnante, une fois remonté, je suis resté entre le 3ème et le 4ème alors à 1 tours de nous :-p. Yves ayant redémarré son PC en baissant les détails etc. je lui mets 100 litres de carburant et des pneus neufs (je les ai plus qu'un peu cramés).

Je ne veux pas le perturber mais je comprends que son Frame Rate est enfin meilleur, il aligne les tours régulièrement, il continue la poursuite. Ouf, je peux me rafraîchir. Je ne sais pas combien de degrés il y a dans ma pièce mais j'ai dû perdre 3 litres d'eau. Je suis en sueur, épuisé comme jamais mais content, content.

Yves enchaîne les tours, il est bien : cool. Il remontera jusqu'en 12ème position, il me semble. La chevauchée continue !

Passage du dernier relais, foiré, je ne vois pas le décompte, Yves doit refaire un tour supplémentaire...

Au moment de ma sortie des stands, je vois passer plusieurs pilotes dans le même tour que nous, nous sommes alors repassés en 16ème position. Comme je le dirai à Yves sur TS, j'ai des carottes (pilotes de référence pour remonter). Quelques batailles, le couteau entre les dents mais aussi beaucoup de chance font que je vais pouvoir hisser notre Fiat en 9ème position. Yeah !

Je me suis vraiment éclaté sur cette course, courir avec Yves est toujours un grand plaisir merci ;-). Merci infiniment, aussi, aux organisateurs et au fairplay des concurrents.

A renouveler assurément ! Le relais c'est de la boulasse !
"

Ce commentaire livré à chaud, ou presque, qui cache une contre performance car nous avons connu pas mal d'incidents. Le PC de Yves qui rame, le relais manqué. Au delà de cela, pourtant, j'avoue m'être amusé et avoir ressenti l'enthousiasme d'un enfant.

En fait, l'un des concurrents en piste fera un commentaire plus proche de ma pensée que ce que j'ai relaté plus haut. Il s'agit de Philippe Souillot, pilote sérieux, de talent, chaleureux, présent parmi nous depuis plusieurs années et à l'accent chantant du sud de la France :

"Une soirée Incroyable et Inoubliable !!

Incroyable car nous avons réussi le pari .....le virtuel rejoint le réel.....magnifique initiative, ce concept à un avenir c'est sur !!!...pas peu fier de rouler dans une F430 aux couleurs de l'asso dans laquelle je milite depuis pas mal de temps déja (tiens d'ailleurs ça ne mange pas de pain : http://www.visiondumonde.fr)

Inoubliable : j'oublierai jamais cette vraie première course d'endu avec mon Coéquipier Juju, son superbe esprit et son soutient de tout les instants au vue de mes performances bien en dessous des siennes.....Merci à toi mon Juju
Le résultat final est secondaire à mon sens, on fini 14e, deux places devant était faisable mais j'ai eu du mal avec les 100 litres de Jaja qui changaient pas mal le comportement de la caisse....le but était de finir

Un grand bravo aux vainqueurs bien sur, mais surtout à tous, ceux qui finissent et ceux qui finissent pas aussi d'ailleurs...aux zorgs qui ont bossés dur et qui 1heure avant le début de cette magnifique ce sont retroussé les manches......

Je pense sincerement que la FFSCA sort grandi de cette soirée....que dire de plus

Hier soir en me couchant (même si c'était tard) j'étais comme un gosse qui vient de passer la journée à jouer avec son cadeau de Noel.....un vrai grand moment de bonheur.

MERCI !!!
"

Message récopié grâce à son aimable autorisation, merci Philippe.



Voilà, c'est aussi cela le SimRacing, des émotions fortes, une évasion, une franche camaraderie et l'accomplissement, sans doute aussi, des rêves d'enfants...
 
Les liens :
> Team Speak
> La gazette de la FFSCA
> Article The Racing Line de présentation
> Article The Racing Line de préparation


Note : crédits photos (screen shots) à la FFSCA

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
La vitesse, l'expérience viennent de l'émulation avec les autres ;-). Mais c'est vrai aussi et du coup que c'est un bouffe temps avec l'entraînement.

J'aime le terme "vrais pilotes virtuels", y aurait-il une forme de réalité dans la virtualité ? :-)
Répondre
K
Si si, j'suis ridicule. Il me manque 2-3s et beaucoup d'expériences !!!
Je préfère lire les résumés de vrais pilotes virtuels ;-)
Répondre
D
Merci ! Je ne suis pas très satisfait de cet article par contre mais, s'il te plaît alors c'est suffisant.

La porte est ouverte pour des essais, la ligue FFSCA tourne encore sur GTR2 et... je t'ai vu tourner, tu es loin d'être ridicule en piste ;-)
Répondre
K
J'ai adoré la lecture de cet article !!!

Mon moment préféré : "ce run ne semble pas une partie de plaisir. J'hésite, j'hésite, il lui reste encore pas mal de carburant, puis finis par lui lâcher un : "Tu veux stopper?". Il ne se fait pas prier, "oui", et demande immédiatement l'arrêt au stand."

Très bien raconté, on ressent tout à fait l'ambiance, le calvaire et le stress. Le tout donne vraiment envie de participer à ce genre d'évènement virtuel. Ahhh si seulement j'étais moins mauvais... ;-)
Répondre

Suivre et contacter The Racing Line

rss twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

overblog Paddock TVFFSCA Simuracing   SimRacing League