15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 05:38

Ayant enfin trouvé un moyen d'héberger la Petite, il est temps de la préparer pour le voyage.

 

Je voudrais juste pouvoir la pousser. Pour cela, il convient de s'occuper des pneumatiques et des freins, ces derniers étant bloqués à l'arrière.

 

Dépose des roues...

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

C'est l'occasion d'apprécier au plus près l'état des trains roulants. Ce n'est pas très beau mais après une aussi longue léthargie, quelque peu exposée aux éléments, cela aurait pu être pire.

 

Solution de facilité pour les pneus, un petit passage à la casse automobile du coin et le problème est réglé. Bon, ce n'est pas tout à fait la bonne taille mais ce n'est pas grave, ce qui compte, c'est que cela tienne gonflé au moins le temps du voyage.

 

Une petite remarque concernant la couleur des jantes. Un ancien propriétaire a sans doute voulu lui donner un look "K2000", c'est bien fait mais bien évidemment, à terme,  le gris métal clair d'origine sera réappliqué.

Porsche 924 : Préparation au départ

Retour sur ses roues, elle a déjà plus fière allure qu'avachie sur les vieilles gommes hors d'usage.

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

En ce qui concerne le déblocage des freins, c'est très simple. Un bon coup de barre à mine sur les tambours et les mâchoires finissent par se décoller.

 

La voilà, fin prête ! Première sortie de l'abri !

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

Hors de question qu'elle rejoigne Paris dans cet état. Un nettoyage, même grossier, s'impose !

Porsche 924 : Préparation au départ
Porsche 924 : Préparation au départ

N'est-elle pas un peu plus engageante ainsi ?

 

Belle de loin, loin d'être belle comme l'on dit mais cela m'a réjouit de la voir ainsi.

 

Ce ne sera pas par ses propres moyens certes, la prochaine fois elle fera ses premiers kilomètres depuis un sacré bout de temps.

 

A suivre....

Partager cet article

Repost0

commentaires

Fraco 15/04/2020 11:15

Ha bah oué, là elle en jette! La carosserie a l'air en bon état d'ailleurs, même si je vois mal le bas de caisse. La rouille a surtout l'air d'avoir attaqué les parties moins visibles, mais comme tu dis, dans un garage non fermé, l'humidité a eu le temps de circuler... En fait je l'aime bien cette caisse, c'est plutôt la partie arrière et sa grande lunette que je trouve un peu quelconque, mais je suis certain qu'il y a moyen de redessiner ça avec un aileron sympa. Par contre son long capot à l'avant est génial, ça lui donne une sacrée gueule! Vivement que tu rebranche la batterie, voir si les phares amovibles fonctionnent, ça serait la classe ultime!

Dim 15/04/2020 11:43

Si je ne me trompe pas, pour les premières générations de 924 les carrosseries n'étaient pas galvanisées. Celle-ci est une 1985, la dernière années avant que Porsche sorte la 924 S qui va la remplacer, qui a été traitée. Du coup, la carrosserie a bien supporté le temps. Je pense m'en sortir, pour le dessous, avec un bon nettoyage, voire un petit voile de peinture. Les trains eux par contre ont pris sévère même s'ils font encore le job. Plus tard, je les descendrais pour les traiter.

Eh ! Eh ! Le hayon à bulle a été très critiqué, cela lui a valu d'être souvent comparée à la Renault Fuego. C'est un design typiquement 70 / 80 et puis, entre nous, cette "bais" amène de la visibilité dans cet intérieur qui est vachement petit, confiné.

Cela ne m'étonne pas que l'on se soit toujours bien entendus. Sans révéler les secret des prochains billets, le levage des phares est l'un des premiers trucs que j'ai essayé lorsque j'ai branché la batterie :-D

Suivre et contacter The Racing Line

rss twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

overblog Paddock TVFFSCA Simuracing   SimRacing League