11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 17:45

Alors que l'opus 2016 a réconcilié de nombreux fans de la série, F1 2017 s'annonce tout autant prometteur que son prédécesseur. Lors d'une convention, plusieurs membres du milieu ont été conviés par Codemasters à tester une version bêta du titre. A cette occasion, nos amis du "Real Championship" ont été les seuls francophones retenus pour ce test (youhhouuu Maxou, il aimerait aussi aller tester le jeu). Il y a quelques jours, ils étaient autorisés à communiquer, partiellement, sur leur expérience. 

Aucune image officielle n'est encore disponible pour l'heure. Alors, voici une vraie F1, pour vous.

Aucune image officielle n'est encore disponible pour l'heure. Alors, voici une vraie F1, pour vous.

Nous sommes nombreux à être curieux. A vouloir connaître les points sélectionnés par les développeurs pour hisser à un niveau supérieur une série en dents de scie depuis la sortie du premier jeu sous licence, c'était en 2009 pour la Wii de Nintendo... Alors, qu'en est-il pour le moment ? 

F1 2017 - Découvrez les premières infos, rapportées par le Real Championship !

Voici ce que proposent nos amis du Real Championship après test de la bêta du jeu : 

Le freinage : il s'agit d'un des plus gros progrès par rapport à l'opus précédent, notamment concernant le blocage de roues. Ceux-ci sont plus punitifs sur la tenue des pneus d'une part, mais ils sont également plus réalistes.

En effet sur l'opus 2016, malgré les blocages de roue, était assez permissif au niveau de la direction. Sur le 2017, le freinage est plus sensible, et reviens aux bases de l'opus 2013. Autrement dit si vous bloquez, c'est la punition, et c'est tout droit !

Cette finesse induira également le retour chez les pilotes du "trail braking" (le fait d'accélérer en freinant pour stabiliser la voiture). Notons du fait de la nouvelle réglementation que les distances de freinage sont réduites par rapport à l'année passée.

L'accélération : on va parler ici du "short shifting", ou le fait de passer rapidement les rapports supérieurs pour gagner en traction. Sur le 2016, c'était avouons le, un peu cheaté.

Si cette technique vous permettra toujours de gagner en traction, elle ne vous fera pas gagné plus de temps. Il y aura plus de finesse. Pour faire simple, aucun style de pilotage ne sera pénalisé.

L'aérodynamisme : Le sujet de nombreuses ligues, et qui en a fait ragé plus d'un ! L'aspiration sur le 2016 était clairement abusée. Prenons Spa, en partant de Stavelot pour aller à la chicane de l'arrêt de bus, même à 1.2s de la voiture devant, vous preniez l'aspi et recolliez à 2/10ème !

Pour 2017, tir corrigé ce qui va en ravir plus d'un. De même, petit plus réaliste, le "dirty air", ces turbulences quand vous suivez une voiture ont été améliorées. Si suivre un véhicule ne sera pas d'une grande difficulté, vous ressentirez les turbulences via un manque de grip ce qui cette fois vous fera user vos pneus plus rapidement de l'ordre de quelques pourcents !

Manette vs Volant ? Comme pour le 2016, l'un ou l'autre des périphériques vous permettra d'atteindre un même niveau de performance et ce y compris au plus haut niveau.

Les set-up : déjà améliorés sur le 2016, ils ont encore été peaufinés sur l'opus 2017, notamment au niveau des suspensions. Suite aux nouvelles réglementations, vous pouvez oublier vos réglages du 2016, ils ne fonctionneront pas ! Les "league racers" vous pouvez repartir au charbon !

Le "contact model" a été revu. Là aussi il s'agissait d'un des points noir du jeu, avec ce qu'on l'on appelle "l'effet pinball". Les contacts reprennent la mécaniques plus réaliste du 2016, mais en plus réaliste. Vous pourrez donc venir frotter gentiment le flanc de votre adversaire sans être envoyé comme un malpropre dans le mur d'en face.

Concernant ce point, il doit être encore vu en conditions multijoueurs pour faire un réel diagnostic sur les améliorations du titre 2017. Affaire à suivre donc, mais les studios ont pris le problème en main.

Les aides au pilotage : concernant le CLM (contre la montre), les leaderboards étaient un peu "truqués". En effet, c'était traction en intermédiaire, pression de freinage à 100% avec l'ABS et roule ma poule !

Si les aides vous permettront de ne pas être largué, les désactiver vous rendra quoiqu'il en soit plus rapide, et les "league racers" devraient retrouver les hauts de tableau (même s'ils ne les ont jamais vraiment quittés).

Dernier point : les dégâts. Bon là dessus, nous ne sommes pas en droit communiquer. On vous dira simplement qu'un gros step a encore été franchi. C'est encore jeune, mais c'est très très très prometteur !

 

L'ensemble du plateau 2017 est passé par la case "modélisation", en voici quelques tweets

L'ensemble du plateau 2017 est passé par la case "modélisation", en voici quelques tweets

Nombreux étaient les joueurs invités à tester la betâ du jeu, en reconnaissez-vous ?

Nombreux étaient les joueurs invités à tester la betâ du jeu, en reconnaissez-vous ?

Entre Alex Gillon, Aarava et d'autres, on retrouve sur cette photo de famille Paul Jeal, membre depuis de nombreuses années des projets F1 en jeux vidéos. Avec Steve Hood, ils étaient membres des équipes de développements de la série "Grand Prix" sur PC, encore une référence plus de 15 ans après son dernier opus.

David Croft, commentateur de Sky Sport, prêtera son visage en plus de sa voix aux commentaires.

David Croft, commentateur de Sky Sport, prêtera son visage en plus de sa voix aux commentaires.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Maxou Lepilote
commenter cet article

commentaires

Suivre et contacter The Racing Line

rss facebook twitter youtube contact

Rechercher

Catégories

Partenaires

Sim Racing Evolution overblog Paddock TVFFSCA Simuracing ProjectFrance Ligue F1CS SimRacing League